Médiagraphie

Cette médiagraphie comporte deux parties. Tout d’abord une bibliographie par ordre alphabétique des auteurs, comportant exclusivement les ouvrages cités dans le livre.

Ensuite, une liste plus étendue et commentée de livres, articles, sites internet et sources audiovisuelles, destinée aux lecteurs souhaitant approfondir leur réflexion sur les problématiques évoquées dans l’ouvrage. Cette liste sera progressivement enrichie.

Bibliographie

–  Anonyme, Petit guide à l’usage des professionnels de la santé soumis à la démarche qualité, aux guides de bonnes pratiques et à la transformation aveugle de l’hôpital en entreprise, non daté. Disponible ici.

– Bourdieu P, Passeron J.C, La reproduction. Eléments pour une théorie du système d’enseignement, Paris, Les éditions de Minuit, 1970.

– Casilli Antonio A., Les liaisons numériques, Paris, Seuil, 2010.

– Chamak Brigitte, Le groupe des dix, Monaco, Editons du Rocher, 1997.

– Crozier Michel, La crise de l’intelligence, InterEditions, 1995

– Dahan M, Sauret J, Sécurisation du circuit du médicament à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Rapport de l’Inspection générale des affaires sociales, Documentation française, Juillet 2010.

– Dawkins Richard, Le gène égoïste, Paris, Odile Jacob Poches, 2003 (The Selfish gene, Oxford University Press, 1976).

– Dejours Christophe, L’Évaluation du travail à l’épreuve du réel : Critique des fondements de l’évaluation, Paris INRA, 2003.

– De Rosnay Joël, L’Homme Symbiotique, Paris, Editions du Seuil 1995.

– Edelman Gerald M., Biologie de la conscience, Paris, Odile Jacob, 1992.

– Gouyon P H, Henry J-P, Arnould J, Les avatars du gène, Paris, Belin 1997.

– Jaddo (pseudonyme), Juste après dresseuse d’ours, Paris, Fleuve Noir 2011.

– Laborit Henri, L’homme et la ville, Paris, Flammarion 1971.

– Laborit Henri, Éloge de la fuite, Paris, Flammarion 1976.

– Laborit Henri, La nouvelle grille [1974], Paris, folio essais, 1985.

– Moreno Jacob L, Fondements de la sociométrie[1934], Paris PUF, 1954 (Who shall survive ?, N.Y Beacon House, 1953).

– Morin Edgar, La Vie de la Vie, Paris, Seuil, 1980.

– Morin Edgar, Introduction à la pensée complexe [1990], Paris, Points Seuil, 2005.

– Pisani F, Piotet D, Comment le web change le monde, l’alchimie des multitudes, Paris, Pearson, 2008.

– Wiener Norbert, Cybernétique et société, Paris, 10/18 1952, rééd. 1971. (The Human Use of Human Beings, Boston, Houghton Mifflin, 1950).

Sources recommandées

La majorité des titres cités précédemment dans la bibliographie sont repris et commentés. L’ordre est celui de l’importance décroissante de ces documents pour illustrer mon propos.

Introduction à la pensée complexe
Morin Edgar, [1990], Paris, Points Seuil, 2005.
Un résumé en une centaine de pages de cette pensée complexe qui est devenue plus que jamais nécessaire. une synthèse Idéale pour le lecteur pressé.

La nouvelle grille
Laborit Henri, [1974], Paris, folio essais, 1985.
L’aboutissement de la pensée d’Henri Laborit. Cet ouvrage testament reste d’une grande modernité. Indispensable.

The Wire
Simon David, Warner Bros DVD, 2002 – 2008.
Cette série américaine est régulièrement classée par les critiques comme la meilleure de tous les temps, malgré sa faible notoriété publique. C’est l’oeuvre audiovisuelle la plus forte qui m’ait été donnée à voir depuis longtemps. Le héros de cette série est la ville de Baltimore. Les 5 saisons et les 60 épisodes traitent avec une rare acuité des problématiques sociales de cette cité industrielle déchue : délinquance, police, drogue, syndicalisme, enseignement, politique et enfin éthique du journalisme. C’est une série sans bons ni méchants, qui a décontenancé le public nord-américain. Chacun des acteurs de ce drame vit avec ses contradictions et tente de survivre au sein d’un monde qui s’effondre. Les différentes hiérarchies et leurs dominants se combattent ou négocient. À voir absolument pour qui veut réfléchir à l’avenir de nos sociétés urbaines. On s’intéressera plus particulièrement à l’impact désastreux de la mesure de la performance de la police ou des enseignants à partir d’indicateurs chiffrés.

Les liaisons numériques : Vers une nouvelle sociabilité ?
Casilli Antonio A, Paris, Seuil, 2010 Une référence récente sur les bouleversements que le web apporte à nos organisations sociales en créant de nouveaux types de liens entre les individus. Indispensable pour comprendre comment notre avenir est en train de se construire sous nos yeux à l’aide des outils informatiques.

Fondements de la sociométrie[1934]
Moreno Jacob L, Paris PUF, 1954 (Who shall survive ?, N.Y Beacon House, 1953).
Cet ouvrage fondateur de J.L. Moreno garde l’intérêt et le charme liés à la passion de son auteur. On lira plus particulièrement la préface récapitulative, l’introduction et le chapitre “Perspectives d’avenir, qui survivra ?”. La pagination citée dans les références est celle de l’édition française de 1954. Il existe une réédition de 1970, toujours aux PUF, avec une préface additionnelle de l’auteur. Ces éditions sont actuellement épuisées. L’édition américaine de 1953 est en accès libre.

InternetActu (site internet).
Fondation Internet Nouvelle Génération (Fing)
Site de référence sur l’innovation dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Une lecture incontournable avec une mention spéciale pour les articles d’Hubert Guillaud, son rédacteur en chef.

L’Évaluation du travail à l’épreuve du réel : Critique des fondements de l’évaluation
Dejours Christophe, Paris INRA, 2003.
Ce livret est la retranscription d’une conférence-débat organisée par le groupe Sciences en questions en 2003. Il constitue un résumé percutant des thèses de Christophe Dejours, psychiatre et spécialiste de la souffrance au travail. Après l’avoir lu, vous ne pourrez plus regarder la Démarche Qualité de la même façon.

Biologie de la conscience
Edelman Gerald M, Paris, Odile Jacob, 1992.
Un parcours réjouissant au sein du “darwinisme neuronal”. Ce prix Nobel de médecine passé de l’immunologie à la neurobiologie nous explique avec simplicité et humour comment la matière devient conscience grâce à un mécanisme proche de la sélection naturelle.

La Complexité, vertiges et promesses : 18 histoires de sciences
Benkirane Réda, Paris, Le Pommier, 2002.
Ce livre d’entretiens permet de naviguer au sein de la complexité, qu’elle soit scientifique, sociale ou philosophique. Je vous recommande plus particulièrement les chapitres consacrés à Edgar Morin, Ilya Prigogine, Neil Gershenfeld, Luc Steels, Ivar Ekeland, Gregory Chaitin et Michel Serres.

Le groupe des 10
Chamak Brigitte, Monaco, Editons du Rocher, 1997.
Brigitte Chamak retrace l’histoire du groupe de dix, ce creuset de la pensée moderne né après mai 68. Il y a quelque chose de réjouissant à voir décrire le fonctionnement de cette assemblée regroupant les plus grands esprits de son époque, ou tout du moins les plus originaux. Réunis grâce à la convivialité du couple Robin, ils échangeaient dans une absence de formalisme propice à la créativité et à l’interactivité. Je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine nostalgie en lisant la description de ces séances et les entretiens passionnants avec quelques-uns de ces penseurs atypiques. Qui leur a succédé ? Où retrouve-t-on un tel enthousiasme et une telle capacité à penser un monde nouveau ?

Place de la Toile
Xavier de la Porte, Émission hebdomadaire sur France Culture.
L’émission se définit elle-même ainsi “INTERNET, convergence des médias, téléphonie : quelles conséquences sur l’information, la communication, les liens sociaux, et, finalement, l’organisation de notre vie ?” Il me semble qu’il n’y a rien à ajouter. Xavier de la Porte prend le temps, pendant une heure, de décortiquer avec ses invités un sujet précis qui touche à la fois au numérique et aux nouvelles socialisations liées au numérique. C’est l’émission de référence sur le sujet.

Dilbert, Tome 1 : Dis-le avec ton corps
Scott Adams, Paris, Dargaud 2005.
Scott Adams croque avec férocité l’absurdité du monde de l’entreprise avec sa célèbre galerie de personnages inspirée de sa vie professionnelle. Dilbert, l’ingénieur désabusé, est le plus célèbre d’entre-eux. Ces “trips” sont si subversifs que leur affichage est interdit dans certaines sociétés. Le personnage “Stupid boss” avec ses cheveux en pointe est l’archétype du dominant égoïste et arriviste.

Le monde merveilleux de l’entreprise
Voutch, Paris, Le Cherche Midi, 2010.
Voutch connaît bien le monde de l’entreprise pour l’avoir fréquenté. Ses dessins sont merveilleux. Je cite Wikipedia car je ne pourrais pas mieux dire : “Les dessins d’humour féroce de Voutch mettent en scène des managers sans empathie, voire antipathiques, des chefs d’entreprise psychopathes, des médecins cyniques, des couples un peu désorientés, des hommes d’affaires goguenards, des bourgeois auto-centrés, des petits vieux pas toujours attendrissants… tout en évitant les thèmes de la religion et de la politique. Ses personnages déboussolés dans un monde qui les dépasse, tentent malgré tout d’affronter leur époque et ses mutations.”
Un de mes dessins préférés montre un conseil d’administration ; le Président est debout et déclare à l’assemblée “Pour notre entreprise, cette question soulève à la fois un grave problème éthique et un problème économique. Si personne n’y voit d’objection, passons directement au problème économique”. Comment mieux résumer le comportement des hiérarchies de dominations en entreprise et le mythe du comportement moral attaché aux hautes fonctions ?

La méthode, La vie de la vie, tome 2
Morin Edgar, Paris, Seuil, 1980.
Il s’agit du deuxième volume des 6 volumes de la Méthode. Les thèmes abordés dans ce volume résonnent plus particulièrement avec ceux que j’ai abordés.

La crise de l’intelligence
Crozier Michel, InterEditions, 1995
Le sous-titre résume parfaitement le corps de l’ouvrage : Essai sur l’impuissance des élites à se réformer. Mais s’agit-il d’une impuissance ou au contraire d’une volonté inconsciente de conserver sa puissance, son pouvoir ? Michel Crozier analyse parfaitement l’inefficacité des solutions et des procédures “venus d’en haut”. Malgré ses hautes fonctions et ses nombreux ouvrages, son discours n’a pas été écouté. Vous savez désormais pourquoi.

La connaissance de la vie
Canguilhem Georges, La connaissance de la vie[1965], Paris, Vrin, 2009.
Le grand Ganguilhem, philosophe puis médecin sur le tard, a introduit très tôt l’approche complexe de la vie, de la santé et de la maladie. J’aurais pu citer sa célèbre thèse de médecine : Le normal et le pathologique (1943), tout aussi passionnante encore aujourd’hui. Il a donné à la médecine les outils pour qu’elle devienne intelligente, je ne suis pas sûr qu’elle les utilise.

Petit guide à l’usage des professionnels de la santé soumis à la démarche qualité, aux guides de bonnes pratiques et à la transformation aveugle de l’hôpital en entreprise.
Anonyme, non daté.
Ce court document circule sur internet depuis quelques années. Il résume remarquablement l’impact délétère de la démarche qualité en milieu hospitalier.

Sécurisation du circuit du médicament à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.
Dahan M, Sauret J, Rapport de l’Inspection générale des affaires sociales, Juillet 2010.
Ce rapport mérite d’être lu pour comprendre la gravité du cancer technocratique qui envahit le monde hospitalier, dont il décrit une caricature. C’est un condensé (à lire au deuxième degré) de l’absurdité des procédures centralisées qui dés/organisent le travail des soignants.

Les avatars du gene
Gouyon PH, Henry JP, Arnould J, Paris, Belin 1997.
Une mise à jour de la théorie de l’évolution dans la lignée des travaux de Dawkins et de « son » gène égoïste. Le néodarwinisme place le gène au centre de l’évolution et fait de l’individu un simple avatar, un porteur d’information. Cette théorie qui fait scandale permet pourtant de décoder beaucoup de comportements humains.

L’homme et la ville
Laborit Henri, Paris, Flammarion 1971
En juin 1968, Henri Laborit a été sollicité par un groupe d’étudiants pour apporter son regard de biologiste social à l’urbanisme. La ville constitue le point de départ de la civilisation, et donc de l’organisation des groupes humains importants. Ce livre passionnant nous apprend que l’agressivité de l’homme est née essentiellement de sa concentration au sein des cités.

Eloge de la fuite
Laborit Henri, Paris, Flammarion 1976
Laborit est bien conscient de la difficulté de lutter contre un système dont il a démonté les rouages dans ses précédents ouvrages. Une citation résume bien le contenu de ce livre et son adéquation à la fable des rameurs et à l’aliénation culturelle par la Matrice hiérarchique : “Quand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la fuite devant la tempête en épaulant la lame sur l’arrière avec un minimum de toile. La fuite reste souvent, loin des côtes, la seule façon de sauver le bateau et son équipage. Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. Rivages inconnus qu’ignoreront toujours ceux qui ont la chance apparente de pouvoir suivre la route des cargos et des tankers, la route sans imprévu imposée par les compagnies de transport maritime.

Incultures : Tome 1, L’éducation populaire, Monsieur, ils n’en ont pas voulu… ou Une autre histoire de la culture
Frank Lepage, Cuesmes, Le Cerisier, 2007.
Ce livre de Frank Lepage reprend le texte d’une de ses conférences gesticulées comme il nomme lui même ses numéros de clown-socioculturologue. Frank Lepage est un aliéné social qui a choisi la fuite, puis le combat par l’humour. Jugez-en vous même avec l’introduction de son spectacle : “Sur scène, une table bistrot et une chaise. Sur la table un nez de clown,un verre d’eau, un téléphone portable, et deux jeux de fiches bristol dont on découvrira l’usage plus tard dans le spectacle. L’un des jeux est constitué de cinq fiches, et sur chacune est écrite l’un des mots suivants : Aliénation, Domination, Exploitation, Révolution, Lutte des classes. L’autre jeu est constitué d’environ seize fiches : Partenariat, Projet, Lien social, Habitants, Acteurs, Développement, Mondialisation, Local, Citoyenneté, Interculturel, Démocratie, Diagnostic partagé, Contrat, Évaluation…” L’humour de Frank Lepage touche à l’action sociale dans le domaine de la culture (ou à l’action culturelle dans le domaine social). Il est difficile de résister à la drôlerie de ses pastiches et à la férocité de la description des dominants du monde de la culture : leur suffisance, leur langue de bois et l’absurdité de leurs actions sont démontées chirurgicalement. Des DVD de ses spectacles peuvent être commandés surhttp://www.scoplepave.org/la-culture et certaines sont visibles sur Youtube.

C’est quoi le Web 2.0.
Interview de Lefebvre Frédéric par Jean-Jacques Bourdin, BFMTV, 2009.
Ce fils de médecin est un homme politique et un spécialiste de l’influence (il a créé une société de Lobbying en 1996). Il fait de la politique depuis la fin de ses études et a été porte-parole de l’UMP. Ses déclarations fracassantes sur internet et ses dangers lui valent une célébrité internationale, notamment à l’occasion de l’interview citée où il fait preuve d’une méconnaissance totale du Web 2.0 qu’il veut pourtant réguler. Sa force est de concentrer en un même individu l’essentiel des travers des hiérarchies de domination que nous avons passés en revue, et notamment ce besoin de régenter des domaines dont on ne connaît rien, mais qui paraissent menaçants pour les dominants en place. La question qui reste ouverte est de savoir s’il faut en rire ou en pleurer. Alors que j’écris ces lignes, Frédéric Lefebvre est mon ministre de tutelle (professions libérales).

Une approche critique de la démarche qualité dans les institutions sanitaires, sociales et médico-sociales
Grandjean Catherine, Oedipe.org, 2008.
Ce texte remarquable analyse toute la perversité de la Démarche Qualité, plus particulièrement dans les institutions sanitaires comme les hôpitaux ou les EPHAD. Il m’a beaucoup influencé face à un malaise que je ressentais sans pouvoir l’analyser avec autant d’acuité.

Information R/evolution,
Wesch Michael, Youtube, 2007.
M. Wesch est un chercheur de l’université du Kansas spécialisé en anthropologie culturelle. Il s’est intéressé très tôt au Web 2.0 et a réalisé en 2007 une courte vidéo pédagogique qui a été largement diffusée . Elle résume à partir d’exemples particulièrement bien choisis l’évolution de la création et du partage de l’information qui caractérise l’évolution majeure d’internet au tournant des années 2000. Le « / » qu’il place après le R de Revolution traduit la progressivité et la non violence de la révolution 2.0 : elle ne coupe pas de têtes, elle rend simplement le passé obsolète.

Juste après dresseuse d’ours (version Kindle)
Jaddo (pseudonyme), Fleuve Noir docs 2011.
Je termine cette médiagraphie avec le livre d’une jeune femme, médecin généraliste,  citée dans l’essai pour sa révolte face à un monde hospitaliser inhumain. Jaddo est une aliénée sociale, version non-violente et communicante. Elle a ému des centaines de milliers de lecteurs sur son blog éponyme. Elle a prouvé que l’on peut vendre 20.000 exemplaires d’un livre dont le contenu est en accès libre sur le web. À la fin d’un stage hospitalier où personne ne s’occupait d’elle, le chef de service (et professeur des universités) chargé de son évaluation lui déclare « Je ne vous ai pas beaucoup vue mademoiselle » ; elle lui répond sans sourciller « Moi non plus ». Toute la force de Jaddo est dans sa parole et les profondes valeurs humaines qui lui ont permis de ne pas passer de l’aliénation sociale à l’aliénation mentale. Fragile rameuse « de base », elle est devenue en quelques années la princesse des blogs médicaux. C’est une revanche qui n’aurait pas pu survenir sans le Web 2.0. Ce qu’elle écrit a plus de poids que les déclarations de n’importe quel mandarin. Jaddo est un espoir pour ceux qui doutent de l’avenir de la médecine.

Les commentaires sont fermés.